Conseils

03 janvier 2016 Rédigé par Administrateur


Conseils d’éducation

Vous avez pris depuis peu la lourde responsabilité d’accueillir chez vous le chat dont vous voudriez faire votre plus fidèle compagnon. Votre chaton vient maintenant d’arriver dans votre famille et il va rapidement falloir lui inculquer les règles de vie de la maison. Quelques jours d’adaptation seront nécessaires mais il sera impératif dès le départ de prendre des attitudes constantes envers lui.

L’essentiel de son éducation se déroule jusqu’à l’âge de 6 mois. La plupart des comportements est acquis à 3 mois grâce au rôle majeur de la chatte. Votre contribution aux bases de l’éducation est limitée mais vous rend responsable. Il vous faut la compléter et corriger certains de ses comportements naturels, non adaptés à votre milieu de vie.

Le choix de son espace.

Le chaton organise sa vie, au sein de votre foyer, autour de 4 aires différentes. Vous devez respecter cette organisation, sans jamais la perturber au risque de provoquer certains troubles du comportement chez votre chaton.

L’espace d’alimentation :

Il doit être éloigné de son aire de propreté (bac à litière) et de votre propre lieu de repas.

L’espace de repos :

Son lieu évolue au cours de la journée en fonction de l’ensoleillement et des sources de chaleur qui sont recherchées, en priorité, par votre chaton (radiateur, abords de cheminée, fenêtre ensoleillé). C’est dans l’un de ces endroits que vous situerez son panier de couchage, sachant qu’il ne devra pas être trop éloigné de votre lieu de vie, car malgré les apparences, il recherche votre proximité.

L’espace de propreté :

Ce doit être un lieu facilement accessible en permanence par votre chaton, isolé de sa gamelle et de votre aire de vie.

L’espace de jeu :

Partie la plus vaste, c’est l’espace de vie et de détente. Il doit être propice aux courses folles, aux positions en altitude (tables, armoires, étagères, dossier de fauteuil)

L’apprentissage de la propreté :

Un chaton va apprendre petit à petit à contrôler ses sphincters, donc à se retenir pour faire ses besoins au bon moment et au bon endroit. Pour l’apprentissage de la propreté, il faut avant tout l’habituer à uriner et déféquer dans la litière prévue à cet effet. Dès que votre chaton semble vouloir y faire ses besoins (il renifle incessamment et gratte le bac), caressez le. Récompensez-le s’il a éliminé à cette place.
Si votre chaton urine ou fait ses crottes dans un lieu non approprié, arrêtez l’élimination en cours en le conduisant à l’endroit désiré. Attention, pas de réprimande car cela ne lui fera pas comprendre ni plus vite ni mieux . Au début, des accidents sont probables… Lorsque après une absence, vous rentrez à la maison et découvrez des souillures, évitez, selon une idée largement répandue, de lui tremper le nez “dedans”. Ce n’est pas une solution car votre chat est incapable de se “souvenir”. Inutile donc de le punir à retardement !
Parlez lui comme à un chat … pas comme à un enfant !

Votre chat n’en fait parfois qu’à sa tête.. et ses débordements d’énergie et de vitalité sont pour vous difficiles à maîtriser. Il est, vous l’avez déjà remarqué, bien difficile de « dresser » le chat comme l’on peut le faire pour le chien.. Plus indépendant que son homologue canin, votre compagnon félin semble par moment vous défier, sans que vous n’ayez la solution pour le stopper dans une attitude que vous souhaiteriez lui voir abandonner…

Sa place dans la famille

A vous donc d’agir très tôt dans la vie de votre compagnon à quatre pattes pour lui faire entendre raison ! Premier conseil : il vaut mieux arrêter votre chat avant qu’il ne finisse le geste ou l’attitude que vous souhaitez voir disparaître… Attention cependant au moment de la réprimande à ne pas déclencher un réflexe de peur entre vous et votre chat. S’en prendre directement au petit félin peut nuire à votre relation future. Il vaut mieux utiliser une manière sournoise et détournée. Des conseils pratiques pour une éducation toute en douceur… et en fermeté ! Diverses méthodes permettront facilement de déjouer les attitudes que vous jugez inconvenables pour votre compagnon félin.

Pour en savoir plus, lire l’article Dire non à son chat

 


Les commentaires sont fermés.