Santé du chat

06 janvier 2016 Rédigé par Administrateur


Le besoin de taurine chez les chats

Notre compagnon félin se caractérise par un régime défini comme étant strictement carnivore. Son alimentation doit contenir une forte proportion de protéines : ainsi, le chat (à l’origine un animal sauvage) doit manger de la viande ou du poisson pour obtenir tous les apports nutritionnels dont il a besoin pour rester en bonne santé.
La viande procure aux chats : de la taurine, de la vitamine A et un acide gras essentiel appelé l'acide arachidonique, un composant essentiel pour la membrane des cellules.
Il est important pour sa santé de respecter un apport complet et équilibré dans les divers nutriments … pour l’aider à vivre mieux et plus longtemps !

La taurine … fiche d’identité !

La taurine est un des 11 acides aminés essentiels (un acide aminé est une brique constitutive d’une protéine) requis par les chats, et ce besoin est connu depuis plus de 20 ans.
Tandis que la plupart des mammifères ont la capacité de produire de la taurine à partir d'autres acides aminés contenant du soufre (cystine ou méthionine), la capacité du chat à en synthétiser et en fabriquer seul est limitée.
En raison du mécanisme métabolique unique du foie du chat, une grande partie de la taurine que l'animal consomme est excrétée dans la bile par le foie. Pour ces raisons, les chats requièrent un apport alimentaire considérable de taurine afin de maintenir leurs tissus en bonne santé. La situation est propre à l’espèce féline : le chien, par exemple, ne présente pas les mêmes caractéristiques face à la synthèse de taurine par l’organisme.

Les rôles de la taurine dans l’organisme

La taurine se trouve en concentrations relativement élevées dans divers constituants du corps (les tissus), tels les muscles, la rétine et le système nerveux central. Elle est essentielle au développement normal de la plupart de ces tissus constitutifs et à une reproduction optimale. De faibles taux de taurine dans le sang peuvent provoquer l'avortement ou la résorption fœtale, des taux de naissance peu élevés et un manque de vigueur chez les chatons. Une carence en taurine peut également causer des affections comme la dégénérescence de la rétine, c'est-à-dire une destruction progressive des cellules dites photoréceptives de la rétine. La cécité causée par cette dégénérescence liée à une carence en taurine est irréversible.

Une étude menée à l’Université de Davis en 1987 a permis de découvrir qu'une carence en taurine mène à une forme féline de maladie cardiaque appelée la cardiomyopathie congestive.  A l’inverse, lorsque l’on supplémente l’alimentation en taurine chez le chat atteint de ce trouble cardiaque, on observe une réversibilité de la situation pathologique du cœur et un retour presqu’à la normal de la fonction cardiaque.

La taurine dans l’alimentation

L'alimentation pour animaux de compagnie tiennent aujourd’hui compte des recommandations prescrites par les scientifiques (vétérinaires, nutritionnistes, biologistes).
Les formulations des aliments secs pour chat contiennent donc un taux en taurine plus élevé que les aliments pour chiens par exemple. Une raison majeure qui explique pourquoi une croquette destinée au chien ne conviendra absolument pas à notre compagnon félin.
Même si le nombre de ces cas de troubles cardiaques appelés les cardiomyopathies congestives a considérablement diminué ces dernières années, cette maladie est encore diagnostiquée chez des chats qui consomment surtout des aliments pour chiens (qui ne contiennent pas de supplément de taurine) ou des aliments de type ration ménagère constitué majoritairement de céréales mais avec un apport protéique animale limité.

Il faut savoir, en outre, que les rations ménagères peuvent occasionner bien d’autres déficiences car elles sont, bien que préparées avec soin, souvent très loin de couvrir les besoins physiologiques d’entretien du chat ou du chien …
Il est donc clair et évident à la lecture de ces quelques lignes, que l’espèce féline de par ses caractéristiques et spécificités requière des apports très adaptés en certains nutriments dont la taurine fait partie. Le respect de ces recommandations conditionne la longévité et l’espérance de vie en bonne santé de votre fidèle petit compagnon.

 


Les commentaires sont fermés.