Articles

25 décembre 2015 Rédigé par Administrateur


Les moustaches chez le chat

Les moustaches ou "vibrisses" du chat sont un apanage précieux, sans lequel il peut rapidement se sentir perdu. Véritable gouvernail d’orientation, ces moustaches remplissent diverses fonctions nécessaires et indispensables pour notre compagnon félin ! Curieux d’en savoir plus… alors bienvenue dans cet épisode « découverte » sur nos compagnons félins !

Les moustaches chez le chat : fiche d’identité

Les moustaches du chat, ou selon le vocabulaire scientifique les vibrisses du chat, sont anatomiquement des structures identiques aux poils : elles sont implantées dans des follicules pileux au niveau de la peau et présentent un cycle de vie identique à celui du poil.
Le poil fabriqué dans le follicule pileux naît, grandit durant plusieurs jours, vit et meurt pour laisser la place au poil suivant issu du même follicule pileux.  Le poil mort se détache, poussé du follicule pileux par le nouveau poil.  Cette perte de poils est plus ou moins intense selon la saison notamment et en phase de perte massive, on parle alors de mue.
Cette succession logique des étapes de la vie du poil en détermine le cycle de vie.  Les vibrisses suivent les mêmes modalités d’existence et sont donc de la même manière continuellement renouvelées.

La localisation des vibrisses

Si vous observez de près votre compagnon félin, vous détecterez les vibrisses à différents endroits.  En effet, les chats possèdent des vibrisses sur le museau (essentiellement sur les faces latérales de ce dernier) mais aussi à l'arrière de leurs pattes antérieures. Ces vibrisses sont en général beaucoup plus discrètes et moins facilement observables !
Beaucoup de chats présentent également des vibrisses à la place des sourcils. Comme tous les poils à la surface de la peau, ces vibrisses  tombent et repoussent en permanence.

Leur rôle

Les vibrisses du chat sont extrêmement sensibles et ont de multiples usages. La nuit, dans l'obscurité, elles fonctionnent comme des antennes et elles évitent au félin de heurter des obstacles sur son chemin. Fonction particulièrement intéressante pour cette espèce que l’on sait curieuse de son environnement et caractérisée par un mode de vie nocturne fortement développé !
Les moustaches aident également le félin à juger de la vitesse et de la direction du vent avant d'effectuer un grand saut. Un rôle très précieux pour cet adepte des exercices d’équilibre !
Le chat utilise aussi ses vibrisses pour évaluer le plus précisément possible la largeur d'un passage afin de ne pas rester coincé lors de ses déplacements multiples.  Les vibrisses lui sont également très utiles pour localiser l'origine d'une odeur véhiculée par le vent, comme de la nourriture ou une femelle en chaleur par exemple.

Mais ce n’est pas tout ... Le chat avance ses vibrisses pour toucher la proie qu'il vient de tuer et s'assurer qu'elle est bien morte sans avoir à la lâcher. Il s'en sert également pour saluer d'autres chats ou pour exprimer ses émotions.

Les vibrisses du chat et le comportement alimentaire

Au vu des fonctions multiples développées par les vibrisses du chat, soyez extrêmement vigilants lors du choix de sa gamelle !
Si les moustaches lui servent à évaluer l’étroitesse d’un passage, elles peuvent également devenir déterminante dans l’acceptation de la gamelle.  En cas de gamelle trop étroite, les vibrisses cognent le bord du récipient au moment où le félin s’y présente.  Cet état de fait engendre parfois chez votre compagnon un refus net de s’alimenter ou de s’abreuver ... gêné qu’il est par l’obstacle détecté !

Un point important à avoir en tête ... pour éviter des simples refus de manger ...
Il fallait y penser !
Respectez les vibrisses de votre chat !
Au vu des multiples fonctions qu’elles remplissent, les vibrisses sont donc des structures anatomiques particulièrement importantes et nécessaires pour votre petit compagnon à quatre pattes.
Evitez donc, lors du toilettage de votre félin, de couper ces dernières par simple souci esthétique.  Le privez de ces moustaches peut être particulièrement handicapant pour lui.  Inutile de procéder à cette étape non indispensable voire néfaste pour son fonctionnement optimal dans l’environnement !

Vous en savez maintenant un peu plus sur ces structures anatomiques si utiles à votre compagnon félin.  Respectez les.. dans son intérêt et pour son bien-être !
Et n’hésitez pas à l’observer pour comprendre mieux encore tout ce que vous venez de lire ... C’est tellement passionnant !


Les commentaires sont fermés.